Vous êtes face à un challenge de taille : vous devez retrouver un poste en France mais dans une nouvelle entreprise. En effet, vous sentez d’avance que votre groupe n’aura rien d’adéquat à vous proposer à votre retour. Vous avez besoin d’anticiper votre rebond ailleurs. Et si vous êtes en contrat local depuis de nombreuses années à l’étranger, vous savez que les possibilités de travailler pour votre entreprise depuis la France sont nulle. Mais alors… Comment retrouver un poste dans une nouvelle entreprise en France en étant loin de l’hexagone ? Rassurez-vous, si le contexte actuel est compliqué, il a le mérite d’avoir fait évoluer les mentalités en matière de fonctionnement à distance. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de trouver votre prochaine opportunité, totalement ou en partie à distance. Plusieurs de mes clients y sont parvenus. Je partage avec vous dans cet article les étapes incontournables pour y arriver.

 

 

Ne rentrez pas trop vite

 

Je comprends votre impatience de rentrer en France. Et si vous aviez déjà ce projet depuis quelques temps, la crise du COVID n’a certainement fait que renforcer cet objectif. Pour autant ne demandez pas à rentrer trop vite, ou ne rentrez pas trop vite. Même si chaque situation est différente, je conseille généralement à mes clients de rester en poste à l’étranger et de poser les jalons de leur recherche en parallèle.

Pour quelles raisons ?

Si vous êtes expatrié, une approche un peu pressée serait mal venue. Il n’est jamais bon de mettre son entreprise au pied du mur. Si en plus, vous savez que votre entreprise aura des difficultés à vous proposer un poste adéquat à votre retour, il ne faudrait pas qu’elle envisage une sortie faute de solutions internes.

Et si vous êtes en contrat local, notez qu’il y a un temps incompressible de préparation personnelle pour réussir une recherche en externe. Restez en poste pendant cette phase est une sécurité. Sans compter que rechercher un nouveau travail en étant en poste vous permettra d’avoir un meilleur rapport de force avec les recruteurs sur votre marché. Votre candidature sera plus attractive.

D’une manière générale, votre démarche aura moins de chance d’aboutir si vous êtes dans l’urgence de retrouver un job, stressé par des problèmes logistiques, pressé par des aspects financiers, immergé brutalement dans un nouveau marché dont les codes seront nouveaux pour vous même si vous êtes Français.

 

Gérez votre retour comme un projet

 

La clé pour réussir un retour dans de bonnes conditions est de le gérer comme un projet. Vous avez une réflexion à mener et des étapes à respecter pour réussir : 

Clarifiez le poste que vous allez viser

Cette étape est importante car vous devez pouvoir vous tourner vers les recruteurs avec le bon projet de poste. Pour cela, vous devez trouver un positionnement pertinent et ciblé. Soyez précis en termes d’intitulé de poste, ceci facilitera votre recherche. Je vous recommande aussi de bien mettre en avant vos compétences spécifiques surtout si vous occupez un poste généraliste. Soyez clair sur la valeur ajoutée que vous voulez apporter, les contextes dans lesquels vous savez et aimez intervenir. A noter aussi : le retour en France n’est pas toujours synonyme d’évolution professionnelle au sens hiérarchique du terme. Vous devez l’intégrer dans votre recherche et ne pas chercher à tout prix à faire un saut professionnel pour ce retour. Une tactique en deux temps mérite étude.

Retravaillez votre CV

Grâce à la prise de recul effectuée sur votre carrière et un projet aligné avec vos aspirations, vous serez capable de rédiger un CV vendeur avec lequel vous vous sentirez totalement en phase. Il n’est pas question de tout écrire mais de sélectionner les réalisations fortes et pertinentes, et de les quantifier autant que possible. Le CV a ses codes. Il se démarquera plus facilement à condition de respecter les règles pour qu’il soit sélectionné. Cet exercice prend du temps. Il est parfois judicieux de le partager avec des personnes de votre réseau et de confiance avant de l’envoyer à des recruteurs.

Mettez à jour votre profil Linkedin

La mise à jour de votre profil Linkedin est une étape incontournable dans votre démarche de mobilité externe. Photo professionnelle, missions bien valorisées, titres accrocheurs, bandeaux, logos des entreprises… Un profil mis à jour avec les bons réflexes vous permettra d’être plus attractif et repéré par les chasseurs de tête.

Exercez-vous à parler de vous, de votre parcours et de votre projet

Il est un peu plus compliqué de faire une « bonne » impression à travers un écran. Le trac des entretiens, qu’ils soient exploratoires, pour un poste ou dans le cadre du réseautage, survient également à distance. Gardez-le en tête. Pour ne perdre vos moyens, je vous recommande de vous entraîner. N’hésitez pas à vous enregistrer et à vous écouter. Apportez une attention particulière à la manière de vous présenter et à celle de votre « offre de service ».

Réactivez votre réseau

Il est temps désormais de réactiver votre réseau. Je ne le répéterai jamais assez : un réseau s’entretient dans le temps. Reprendre contact avec lui après de nombreuses années de silence est toujours beaucoup plus difficile que si vous l’aviez sollicité régulièrement. Si vous êtes en poste, la prise de contact sera plus facile car vous serez moins en demande pour vos interlocuteurs. Parlez à votre réseau de votre projet de retour, montrez que votre approche est construite. Tous vos rendez-vous peuvent se faire au téléphone ou en visioconférence. Il est désormais courant d’organiser ses entretiens réseau à distance. Le fait d’être à l’étranger n’est en rien un problème. Prenez des rendez-vous, testez votre projet, prenez des informations et récupérer des contacts.

Contactez les chasseurs de tête en France

Ils sont incontournables dans votre recherche car ils sont très sollicités par les entreprises pour trouver les bons candidats. En leur confiant votre CV et si votre profil correspond à un besoin, vous allez intégrer un processus de recrutement. Pour cela, il est impératif de réussir l’étape de la première rencontre. Avant de les contacter, veillez à avoir un discours bien ficelé. Soyez clair et concis. Si vous avez bien travaillé toutes les étapes précédentes, vous aurez toutes les cartes en main pour réussir cette épreuve.

A noter : la relation avec les chasseurs est un « cycle long. » Il est préférable de vous faire recommander ou coopter par votre réseau avant de les contacter. Cela facilitera votre introduction auprès d’eux.

Apprenez à passer des entretiens à distance

Vous allez passer tous vos entretiens à distance. Vous devez vous adapter à ce format qui a ses contraintes et ses codes. Voici quelques conseils :

  • Familiarisez-vous bien avec les différents outils de visio-conférence pour ne pas vous laisser surprendre le jour J par un bug technique (skype, zoom, teams…)
  • Portez une attention particulière à ce que les personnes vont voir derrière vous. Choisissez un décor agréable et évitez les portes, le linge qui sèche, une bibliothèque mal rangée etc…
  • Assurez-vous d’être bien assis. Votre interlocuteur doit voir votre visage et votre buste.
  • Ne vous installez pas devant une fenêtre pour éviter les contre-jours. Vous pouvez même investir dans une lampe spéciale pour éclairer votre visage convenablement et vous mettre en valeur.
  • Utilisez un casque discret, des oreillettes ou une borne audio pour avoir une qualité son optimale.

Rentrez au bon moment

Même si ce n’est pas une règle absolue, je vous recommande de rentrer une fois que votre candidature sera validée sur un nouveau poste ou bien après avoir passé la phase de préparation, renoué avec votre réseau, eu des entretiens et initié votre dynamique de recherche !

Pour d’autres détails sur les étapes pour rechercher un poste en externe, je vous conseille de relire cet article : « Rechercher un poste en externe : comment se préparer pour aborder le marché. »

Et si vous êtes intéressé pour que je vous accompagne dans votre démarche, avec plaisir pour en discuter ensemble !

Vous pouvez planifier un RDV VISIO ici.

Pour en savoir plus sur mon programme de mobilité externe, cliquez ici

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous