Le choc culturel inversé chez les expatriés : un facteur à prendre en compte

Le choc culturel inversé chez les expatriés : un facteur à prendre en compte

Lors de leur retour en France, les expatriés ont besoin de se réadapter à leur pays d’origine au niveau personnel et professionnel. Cette phase de réadaptation est aussi appelée choc culturel inversé. Les «impatriés» et les entreprises doivent prendre en compte cet aspect psychologique lors de la période de réintégration dans l’entreprise, plutôt que de la considérer à tort comme un simple état d’âme.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous