Direction et signification : les deux piliers de la réussite d’un projet

Quelles sont les clés du succès d’un projet professionnel ? Il est bon de rappeler qu’un projet professionnel a besoin de sens. Et qu’est-ce que le sens ? C’est à la fois une direction, c’est-à-dire un poste visé et c’est aussi une signification, c’est-à-dire la raison pour laquelle vous souhaitez le poursuivre. L’un ne va pas sans l’autre. Sans direction, il n’y a pas de projet. Et sans signification, vous n’aurez pas autant l’élan pour le mener à bien ou le défendre, ou vous pourrez même vous retrouver à le remettre en cause. Malheureusement, la signification est souvent négligée. Dans cet article, je vous explique pourquoi ces deux piliers sont indispensables pour la réussite de votre projet notamment à travers des exemples concrets.

Qu’est-ce que la direction ?

La direction est le but ou la destination à atteindre. Dans le cadre d’un projet professionnel, il s’agit de vos objectifs professionnels à moyen termes et idéalement du prochain poste à viser (ses contours, son secteur, son contexte, type d’entreprise, …). Lorsque votre direction est claire, vous avez déjà fait un très grand pas en avant. Vous pouvez alors décider de la manière de l’atteindre et des étapes pour y arriver. Cela vous permet de passer à l’action comme par exemple : prendre rendez-vous avec votre DRH, parler de votre souhait d’évolution à votre manager, refaire votre CV, travailler votre profil LinkedIn, approcher des chasseurs de tête, vous former sur un sujet, intervenir dans un programme spécifique, faire de la veille dans un domaine… Mais attention, avoir une direction n’est pas suffisant pour que votre projet voit le jour.

Pourquoi faut-il lui donner en plus une signification ?

Si la direction est indispensable, cette feuille de route n’est pas, la plupart du temps, suffisante pour mener à bien toutes vos actions, passer les différentes étapes et surmonter les obstacles éventuels. Dans cette phase de mise en œuvre, vous allez avoir besoin d’élan, de résilience, de persévérance, parfois de vous battre et surtout de réussir à ne pas abandonner. Et c’est à ce moment que la signification entre en jeu. Donner une signification à votre projet c’est savoir pourquoi vous souhaitez emprunter ce chemin, c’est savoir pourquoi il est essentiel pour vous, c’est vos motivations profondes. On est presque sur une dimension plus personnelle et connectée à votre identité, à votre raison d’être, à votre pourquoi. Cette signification va vous donner l’énergie pour aller au bout de votre projet, dépasser les obstacles, les doutes ou les peurs éventuelles.

C’est cette alliance Direction / Signification qui va faire la différence et favoriser l’aboutissement de votre projet professionnel. L’un ne va pas sans l’autre. Sans direction, il n’y a pas de clarté sur le but et donc sur les actions à mener. Et sans signification, il n’y a pas de résonance.

● Vous n’en parlerez pas de la même manière
● Vous n’oserez pas de la même façon
● Vous ne passerez pas autant à l’action
● Vous serez plus enclin à l’abandonner ou à le décaler
● Vous n’aurez pas la force de dépasser les obstacles
● Vous ne lui donnerez pas la priorité
● Vous n’accorderez pas à votre projet toute l’énergie qu’il mérite
● Et vous aurez moins de chances de le réussir

Deux cas concrets

Un projet porté par une conviction forte

Un de mes clients souhaitait changer de secteur d’activité et rejoindre une entreprise dans laquelle la fonction finance était reconnue comme une fonction forte (contrairement à son entreprise actuelle). Et à plus long terme, il rêvait de basculer un jour dans les Opérations. Un projet réalisable mais qui allait inévitablement nécessiter de la résilience, de la patience et une certaine combativité. Pourquoi ? Parce qu’il avait passé toute sa carrière dans son entreprise, dans un secteur d’activité bien spécifique et qu’il était un pur financier.

Nous avons donc réfléchi ensemble à la manière de mener à bien ce projet. Le travail de bilan a été indispensable, tout comme la confrontation à la réalité et au marché. Nous sommes aussi arrivés à la conclusion qu’il lui fallait d’abord essayer de décrocher une mission dite “passerelle” dans sa propre entreprise ; une mission qui allait faire écho en externe et lui permettre de changer de secteur sans trop de difficultés.
Fort de cette décision et de ses aspirations personnelles, nous avons décidé d’aller chercher en interne un projet ou une mission orientée “transformation Finance”.  Cependant, vous vous en doutez, une mission comme celle-ci ne se décroche pas facilement ! Mon client allait-il oser la demander et réussir à convaincre sa hiérarchie ? Allait-il savoir la vendre et la défendre comme il le fallait ? Allait-il avoir la force de dépasser les premiers refus, les objections, les freins ? Allait-il prendre le risque de froisser éventuellement des personnes ? Probablement pas ou du moins, pas sans donner une signification plus forte à ce souhait de mission.

En réalité, la raison pour laquelle mon client voulait changer d’entreprise et de secteur était parce que la fonction Finance dans son entreprise n’était pas reconnue comme une fonction forte et au service du business. Même s’il n’avait pas cessé d’évoluer dans ses fonctions, petit à petit c’était son identité en tant que financier qui était mise à mal, ses motivations initiales pour ce métier ou encore sa valeur qui était remise en cause. Il avait aussi compris que dans son entreprise actuelle, au vu du positionnement de la fonction finance, ses chances d’évoluer dans les opérations en tant qu’ancien financier étaient quasiment nulles.

Décrocher cette mission allait donc lui apporter bien plus que rejoindre à moyen terme une autre entreprise. Elle était aussi une magnifique opportunité de redorer la fonction et par ricochet, de lui donner à lui, plus de valeur ou une valeur juste. C’est en donnant une signification à sa demande ou en renouant avec, qu’il a trouvé la force et les mots pour obtenir cette mission. Et il l’a obtenue !

Un projet avec une signification ébranlée

Le cas suivant est également révélateur de cette nécessité d’allier direction et signification et que l’un ne va pas sans l’autre. Un ami m’a expliqué avoir bien réfléchi et décidé de ne plus travailler comme salarié. Il voulait capitaliser sur ses expériences professionnelles et tenter l’aventure entrepreneuriale. 

Il a très bien organisé son projet. Il s’est associé à un autre consultant et ensemble, ils ont créé un cabinet de conseil. Le projet correspondait parfaitement à la direction qu’il avait définie. Le chemin pour y arriver n’était pas simple. Il a dû quitter son entreprise, investir de l’argent, s’associer, construire des offres, recruter des équipes…

Et s’il a réussi tous ces défis, qu’il a osé changer le cours de sa vie, prendre des risques, c’est en partie parce que ce projet faisait sens. Il y voyait une signification : grâce à ce cabinet créé de toute pièce, il allait ressentir la fierté dont il avait toujours rêvé, pouvoir capitaliser sur toutes ses expériences passées et être plus libre.

Cependant et après juste 2 ans d’exercice, il songe à tout arrêter et remet complètement en cause son projet. Il dit qu’il s’est trompé, qu’il a perdu du temps et il se sent épuisé.

Son cabinet fonctionne très correctement mais malheureusement pas au rythme prévu et surtout pas avec la rémunération souhaitée !
Que se passe t’il ? Pourquoi un changement d’avis si radical ? Pourquoi ces doutes ? S’est-il réellement trompé sur son projet ?

Non, je ne pense pas car, pour bien le connaître, ce choix a été plus que mûrement réfléchi, analysé et désiré. Conclure qu’il s’est trompé ou qu’il n’était peut être pas fait pour ce métier est peut être une erreur. C’est à minima un jugement qu’il a de lui qui est assez dur. Et si simplement, son projet avait perdu de sa signification ? Ou bien, avait-il assez réfléchi à son pourquoi derrière ce projet, à ses motivations essentielles ?

En en discutant avec lui, il m’a expliqué qu’il cherchait le succès, la liberté et aussi l’argent. Et qu’il n’avait sûrement pas assez donné de poids au sujet de l’argent. Les résultats de son cabinet sont là mais on ne peut pas encore parler de succès. La rémunération, elle, n’est pas au rendez-vous comme espérée, et dans cette phase de lancement du cabinet ; en effet, mon ami a perdu en liberté. La signification a disparu ; il remet en cause son projet et le stoppe définitivement.

En conclusion

Lorsqu’il est question de projet professionnel, la direction est une obligation mais elle n’est pas suffisante. Elle a besoin de sens. Ne pas lier ces deux piliers, c’est prendre le risque de de ne pas faire aboutir votre projet, de le remettre en cause ou de l’abandonner. A garder en tête.


Pour recevoir mes articles et bénéficier de mes conseils
Inscrivez vous à ma Newsletter ici : 

En vous inscrivant, vous acceptez que Caroline Degrave mémorise et utilise votre prénom et email pour vous adresser ses newsletters. Vous pourrez changer d'avis en cliquant sur "se désinscrire" en bas de chaque newsletter.