Votre entretien d’évaluation approche et vous ne savez pas vraiment comment l’aborder avec votre management. En effet, face à une année 2020 inédite, vos questions sont nombreuses. Comment devez-vous défendre votre bilan qui a été perturbé par le contexte ? Sur quels critères pouvez-vous vous appuyer pour faire-valoir votre performance si les objectifs n’ont pas pu être atteints ? Quoi dire à votre management ? Par ailleurs, il était question pour vous de changer de poste : est-ce le bon moment de demander une mobilité ? A l’image de 2020, vos repères sont quelques peu ébranlés à la veille de vos entretiens. Je vous guide à travers cet article pour vous aider à tirer votre épingle du jeu à cette occasion.

 

Abordez vos entretiens sereinement

 

Face à une crise économique inédite, vous craignez plus que d’habitude vos entretiens d’évaluation. Vous avez peur d’être sanctionné si votre bilan annuel n’est pas à la hauteur des attentes de votre management. Vous craigniez d’être injustement évalué et d’être pénalisé dans votre dynamique professionnelle.

Mon avis : même si certains secteurs sont particulièrement touchés par la crise (aéronautique, hôtellerie…), les entreprises ne vont pas se séparer aussi facilement de leurs ressources. Je remarque même, en ce moment, que beaucoup ont tendance à plutôt faire attention à leurs collaborateurs. En effet, actuellement les recrutements sont compliqués. Certains profils restent rares et le télétravail ne facilite pas l’intégration des nouveaux collaborateurs. Le remplacement des expatriés par exemple est encore plus compliqué avec des mobilités internationales freinées par la fermeture des frontières et les problèmes d’accès aux visas. S’il devait y avoir une séparation avec votre entreprise, ce serait pour des raisons plus profondes que la crise économique. Certes elles proposent actuellement des plans de départ mais… c’est un autre sujet qui est déconnecté de votre performance. En ce qui nous concerne, à priori si vous avez été bien évalué ces dernières années, vous n’avez pas de craintes particulières à avoir en 2020.

 

Valorisez vos soft skills

 

De manière générale, cette période a révélé chez vous des soft skills que vous ne soupçonniez pas. S’il y a bien une année où il faut les valoriser, c’est celle-là !

Pour rappel, les soft skills sont des aptitudes liées à vos qualités humaines et à votre personnalité. On parle alors d’intelligence émotionnelle, relationnelle, créativité, leadership etc… Ce sont des compétences transversales et qui évoluent dans le temps. Et clairement, elles revêtent de plus en plus d’importance au sein des entreprises.

Valoriser vos soft skills sera donc doublement une excellente manière d’aborder vos entretiens, et encore plus si vous n’avez pas eu d’objectifs clairs. Ne noyez pas votre management sous une liste de réalisations pour montrer que vous avez fait votre maximum. En prenant vos soft skills comme fil conducteur de votre entretien, vous présenterez vos réalisations de manière qualitative plutôt que quantitative. Vous valoriserez ainsi votre comportement face à la crise, la manière dont vous avez su rebondir et les compétences acquises dans ce nouveau contexte pour donner du poids à ce que vous avez fait.

 

Voici ce qui me semble important à mettre en avant cette année :

  • Montrez que vous avez su garder le contrôle de la situation et adapter les priorités pour faire face à la situation ;
  • Montrez comment vous avez soutenu vos équipes ;
  • Expliquez comment votre leadership a évolué face à l’adversité. Nous sommes entrés dans une période où les leaders qui réussiront seront ceux qui : « quand leurs repères habituels auront disparu, (…) sauront capter les signaux faibles, les transformer en vision et embarquer leur équipe vers une destination qui n’était pas forcément prévue au départ[1]. »

[1] Les Echos Leadership & Management : « Doute, endurance et résilience, 3 aptitudes clés des talents de demain » 30 novembre 2020.

 

Objectifs non atteints : comment valoriser votre performance au mieux ?

 

Sauf exception et il y en a toujours, les entreprises auront tendance à faire preuve de souplesse au niveau des résultats de cette année. Si vous ne les avez pas atteints, montrez que vous êtes en chemin pour y arriver. Expliquez comment vos actions vont bientôt porter leurs fruits. Présentez votre plan, les scénarios possibles et montrez que les choses sont autant que possible sous contrôle.  Valorisez au maximum votre attitude, vos efforts, votre engagement à performer.

 

Augmentation, mobilité… : parlez-en ouvertement

 

Vous envisagez une mobilité ? Vous souhaitez demander une augmentation ? Ne changez rien par rapport aux années précédentes et osez en parler ouvertement lors de vos entretiens. Il est toujours préférable d’avoir une discussion ouverte et franche sur ces sujets pour éviter les non-dits, les fausses attentes et les frustrations.

Donc parlez mobilité si vous ressentez le besoin d’évoluer ou si c’est un point qui avait déjà été abordé et accepté. Parlez timing, clarifiez les choses avec votre manager. Demandez également une augmentation de salaire si celle-ci est légitime.

Suivez le processus habituel dans les deux cas. Ne figez pas votre situation sous le prétexte de la crise.

En revanche, préparez vos entretiens bien plus que d’habitude. Vous allez devoir beaucoup plus argumenter, justifier et parler davantage de vous !

 

J’espère que cet article vous aura donné quelques pistes de réflexion. Si vous avez des enjeux particuliers à défendre cette année en entretien d’évaluation, je serai ravie de vous aider à le préparer ! Vous pouvez planifier un RDV VISIO ici. Nous verrons comment je peux vous accompagner.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous