Vous rentrez en France sans poste ? Cette situation inconfortable est assez fréquente surtout dans le contexte actuel. De par mon expérience personnelle et professionnelle, je connais les difficultés rencontrées au retour en France, particulièrement lorsqu’il n’y a pas de poste à la clé. Je vous guide dans cet article vers les différentes options qui s’offrent à vous et je vous explique comment réussir votre retour en fonction.

 

1. Retour en France sans poste : une situation classique ?

 

Vous rentrez en France après de nombreuses années passées en expatriation à l’étranger et votre entreprise n’a pas de poste à vous proposer. Cette situation est courante et l’est encore plus à l’heure où la crise sanitaire peut précipiter des retours. Retenez qu’il n’est pas toujours simple pour les Directions des Ressources Humaines de faire en sorte que des postes adéquats soient disponibles à votre retour. Par ailleurs, vous êtes sorti de leur scope direct pendant quelques années. Penser à vous pour telle ou telle opportunité peut être compliqué. Elles ne mesurent pas facilement votre évolution et ne connaissent pas vos nouvelles motivations ou aspirations.

Si votre cas est loin d’être isolé, vous devez gérer cette période délicate avec beaucoup de précautions professionnellement et personnellement.

 

2. Quelles sont les options qui s’offrent à vous ?

 

Environ 6 mois pour retrouver un poste en interne

 

Vous disposerez d’environ 6 mois pour retrouver un poste en interne. En effet, votre salaire coûte cher à l’entreprise et elle ne vous laissera à priori pas plus de temps “en mobilité“ pour rechercher un poste. Durant cette période, ce sera à vous de prendre les commandes de votre carrière. Ne soyez surtout pas attentiste.

Afin de prospecter efficacement en interne, je vous recommande de vous faire accompagner par un professionnel qui saura vous conseiller et vous faire avancer avec méthode dans le délai imparti. Vous aurez besoin de démontrer votre évolution, de présenter qui vous êtes, votre parcours, de convaincre de nouveaux managers, et surtout d’avoir un projet professionnel clair, crédible et légitime ; qui fera sens pour vous comme pour eux. Vous aurez besoin de prendre les rênes de votre carrière et de réussir chacune de vos actions.

Quelles sont les difficultés que vous allez rencontrer ?

● Au siège, vous ne connaissez pas tout le monde car les équipes ont changé depuis votre départ. Les RH ont changé, vos mentors sont peut-être partis à la retraite, l’organisation n’est plus la même et vous avez perdu vos repères. Vous devez vous refaire un réseau interne ou renouer avec lui.

● L’entreprise ne mesure pas votre développement personnel et professionnel. Pourtant, vous vous êtes beaucoup développé depuis votre départ et vos aspirations ont changé. Vous devez parfois faire l’effort de vous présenter et être au clair sur votre projet professionnel et le cap que vous voulez donner à votre carrière.

● Les expatriés ont un peu moins le vent en poupe par rapport au passé auprès des entreprises. La crise étant passée par là, vous êtes un collaborateur qui coûte cher.
C’est pour cette raison que bon professionnel ou pas, votre entreprise vous laissera peu de temps pour retrouver un nouveau poste. Elle vous aidera bien sûr mais ce sera à vous d’aller le chercher, de vous positionner et de faire la différence avec d’autres candidats en interne.

Pensez à une mission intermédiaire

Si vous sentez que vous ne trouverez pas le bon poste en interne dans les délais impartis, n’hésitez pas à faire le choix d’une mission intermédiaire qui représente de nombreux avantages. Elle vous permettra de rentrer, de vous reconstituer un réseau en France et d’avoir un peu plus de temps pour trouver votre prochain poste. Si vous prenez bien soin de la délimiter dans le temps et de lui donner un sens par rapport à vos compétences, vos acquis, votre projet, cette mission temporaire peut devenir un atout qui vous permettra de rebondir sur un poste très intéressant. Mais pour la trouver ou la proposer, il reste important que vous soyez clair sur votre prochain poste idéal, ce qui n’est pas toujours le cas.

 

Sortie de l’entreprise : partir avec un budget d’outplacement

 

Si rien ne colle, il est probable qu’une sortie soit envisagée. Et cette fois-ci, c’est en externe que vos efforts devront se concentrer. Dans ce cas, je vous recommande de négocier un budget d’outplacement. Sans réseau, sans repères et sans méthodes, vous aurez plus de mal à rebondir. Les défis que vous devrez relever seront nombreux. Faites-vous aider pour retrouver un emploi dans de bonnes conditions et dans les meilleurs délais.

Quels sont les défis que vous devrez surmonter ?

● Votre premier défi sera de réactiver votre réseau ! Hélas, après des mois passés loin de l’hexagone, vous avez perdu de vue votre réseau professionnel en France et vous pouvez commettre des maladresses s’il n’est pas re solliciter de la bonne façon ;

● Vous ne savez plus vraiment comment faire pour retrouver un poste en France. Après toutes ces années, vous avez perdu les codes du recrutement à la française. Vous n’avez plus remis à jour votre CV depuis des années, ni passé de véritables entretiens ou encore prospecté ! Vous risquez de perdre du temps et de griller vos pistes.

● Vous pouvez souffrir d’un sentiment d’abandon et de solitude. Le choc d’une sortie est encore plus fort pour les personnes qui reviennent d’une expérience à l’étranger où le contexte était favorable et les conditions plutôt agréables.

● Votre retour affecte également votre vie personnelle si vous rentrez avec votre famille. En plus des enjeux professionnels, vous devez vous occuper de tous les aspects logistiques, administratifs et émotionnels qui peuvent ressembler à un parcours semé d’embûches.

● De manière générale, lors de leur retour en France, les expatriés ont besoin de se réadapter à leur pays d’origine au niveau personnel et professionnel. Vous devrez vous habituer aux mentalités. Cette phase de réadaptation est aussi appelée le choc culturel inversé. Si en plus vous cumulez une recherche d’emploi, ce phénomène peut s’amplifier. Ne négligez pas cet aspect.

Si vous êtes confronté à une sortie à votre retour d’expatriation, vous aurez encore plus besoin d’être encadré, d’avoir des décryptages, d’être entouré, épaulé et conseillé. Ne restez pas seul face à cette situation et mettez toutes les chances de votre côté.

 

3. Quel consultant choisir pour vous accompagner ?

 

Avant de choisir votre coach ou votre consultant, vous serez tenté de regarder la liste des cabinets présents sur le marché. Vous avez raison. Quelques critères de base à regarder pour le choix du cabinet : qu’il soit référencé dans la revue Décideurs, qu’il soit spécialisé pour vos profils de cadres et dirigeants, qu’il justifie de plusieurs années d’existence, que ses consultants soient expérimentés, certifiés en coaching et le plus possible connectés au monde de l’entreprise et aux enjeux que vous vivez. Car au-delà de l’enseigne, c’est le choix du consultant qui va être important. En effet, si les cabinets proposent peu ou prou les mêmes méthodes, le coach/consultant que vous allez choisir doit avoir une excellente compréhension des enjeux de l’expatriation et du retour pour vous proposer les bonnes stratégies.

 

J’aime particulièrement accompagner les retours d’expatriation

 

C’est un sujet de cœur. J’ai été expatriée pendant de nombreuses années et à ce titre je sais ce qui se joue sur le plan personnel et professionnel. J’ai eu à gérer des carrières d’expatriés tout au long de mon parcours professionnel que ce soit au sein de groupes internationaux depuis la France ou à l’étranger. En tant que coach & consultante, je travaille à la fois pour des particuliers, et des entreprises qui me confient la gestion du retour de leurs collaborateurs expatriés. Je connais les clés pour réussir cette transition et sais autant accompagner les rebonds internes qu’externes.

 

Voici des témoignages clients :

 

“Je vous adresse mes chaleureux remerciements car vous avez été pour moi au fil de ce process de retour d’expatriation (stressant et parfois inconfortable), un guide de grande valeur, aux conseils toujours justes, cohérents et précieux. Alors un immense « MERCI Caroline ! ».
À la question « Recommanderiez-vous les services de Caroline à un ami ? » (notez de 1 à 10), je réponds « 10 » sans hésiter ! « 
Didier / Roumanie/ General Manager / Industrie

J’ai été accompagné par Caroline pour m’aider à rebondir en France alors que je revenais d’expatriation en Chine et n’avais aucune expérience en recherche d’emploi. Caroline a été d’un grand support, elle m’a permis de confirmer mon projet professionnel, de me donner confiance en moi et m’a équipé avec tous les outils nécessaires à une recherche professionnelle. Ecoute, disponibilité, conseils, professionnalisme sont les mots que je retiens. Et surtout j’ai eu une offre ! Et pour le job de mes rêves ! DG d’un business international dans une entreprise industrielle. Un énorme merci pour votre aide/conseils sans lesquels cela n’aurait pas été possible. « 
Michel / Directeur Industriel / Industrie / Chine

# Aussi, si vous êtes de retour et que vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour trouver le bon poste ou la bonne mission en interne : avec plaisir pour échanger. Vous pouvez planifier un rdv zoom ici : https://carolinedegrave.com/session-diagnostic/

# Et si vous devez vous repositionner sur le marché de l’emploi et que vous souhaitez bénéficier d’un outplacement : avec plaisir pour échanger aussi. Vous pouvez m’envoyer un email à : cdegrave@lespacedirigeants.com

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous